Réponses rapides dans le cadre du COVID-19 - Prise en charge des patients post-COVID-19 en Médecine Physique et de Réadaptation (MPR), en Soins de Suite et de Réadaptation (SSR), et retour à domicile

Réponses rapides dans le cadre du COVID-19 - Prise en charge des patients post-COVID-19 en Médecine Physique et de Réadaptation (MPR), en Soins de Suite et de Réadaptation (SSR), et retour à domicile

Rédigé le 21/04/2020
SOFMER


L’essentiel

 

  • ➔  Réponse rapide n°1 : Les déficiences plus ou moins sévères, d'ordres respiratoire, cardio- vasculaire, rénal, neurocognitif, psychiatrique, musculo-squelettique, métabolique et nutri- tionnel, entraînant une limitation d'activité, sont fréquentes et particulièrement importantes chez ces patients, et nécessiteront une prise en charge prolongée.

  • ➔  Réponse rapide n°2 : Le risque de contamination nécessite d'appliquer strictement les me- sures de protection lors des séances de rééducation/réadaptation pendant la phase conta- gieuse qui peut durer au-delà de la phase aiguë.

  • ➔  Réponse rapide n°3 : Les objectifs de l'hospitalisation en MPR sont le bilan diagnostique et l'évaluation des déficiences spécifiques et des limitations d'activités, la structuration des programmes de rééducation/réadaptation, et le suivi des complications médicales.

  • ➔  Réponse rapide n°4 : Certains patients requièrent un programme de rééducation/réadap- tation pluriprofessionnel coordonné par un médecin de MPR. Le recours à l'oxygénothéra- pie est souvent nécessaire.

  • ➔  Réponse rapide n°5 : Tant que le patient n'est pas stabilisé, la rééducation/réadaptation doit prendre en compte le risque de décompensation cardiorespiratoire et de complications thromboemboliques spécifiques, avec surveillance des constantes physiologiques.

  • ➔  Réponse rapide n°6 : Chaque intervention de rééducation/réadaptation doit tenir compte de la fatigabilité de ces patients souvent dénutris, asthéniques et porteurs de comorbidités.

  • ➔  Réponse rapide n°7 : La rééducation/réadaptation à domicile peut être réalisée en télésoin, ou avec des autoprogrammes d’exercices préalablement appris et supervisés à distance,

    ou par un kinésithérapeute à domicile si son absence cause une perte de chance pour le patient.

  • ➔ Réponse rapide n°8 : Une rééducation/réadaptation à domicile peut être mise en œuvre après la phase aigüe, pour reprise progressive et contrôlée d'une activité physique de faible intensité (1-3 METs ou essoufflement ≤3 échelle de Borg), poursuite de la rééducation res- piratoire, reprise de la déambulation et des activités fonctionnelles habituelles, renutrition, suivi psychologique, en respectant la dyspnée, la fatigabilité, et la tolérance du patient.

    ➔ Réponse rapide n°9 : Le patient COVID-19, hospitalisé ou à domicile, doit être informé qu'un programme de réentrainement ciblé sur l'endurance peut s'avérer nécessaire, à dis- tance, dans des objectifs de retour à l'emploi et de retour aux activités physiques et sociales.

     

    Rappel

    Ces réponses rapides élaborées sur la base des connaissances disponibles à la date de leur publi- cation sont susceptibles d’évoluer en fonction de nouvelles données.


Prise en charge MPR des patients post-COVID.pdf Prise en charge MPR des patients post-COVID