Orientation SSR post-réanimation des COVID et médecine COVID

Orientation SSR post-réanimation des COVID et médecine COVID

Rédigé le 11/04/2020
SOFMER



Les patients pris en charge en réanimation pour une atteinte liée au COVID 19, nécessitent une sédation et une réanimation prolongée qui pourrait provoquer des séquelles neurologiques périphériques à type de polyneuromyopathie de réanimation et des séquelles respiratoires post SDRA. Ces éventuelles complications nécessiteront une réhabilitation neurologique, respiratoire ou cardiaque. Dans le but de prendre en charge précocement ces complications, une orientation en SSR post réanimation ou en MCO est à anticiper selon des critères bien définis.

Le flux sortant des patients est un enjeu important pour libérer des places dans les unités de réanimation ou de médecine COVID. Le CHU a comme caractéristique d’accueillir des patients de toute la région Hauts de France (voire d’autres régions à l’avenir). Les flux sortants des unités COVID peuvent se faire vers d’autres unités de MCO (médecine ou réanimation), mais aussi vers desstructures de SSR, surtout si les patients présentent une dépendance fonctionnelle importante nécessitant une prise en charge rééducative adaptée. Cette modalité de sortie serait d’ailleurs davantage mise à contribution si les lits de médecine devaient être saturés.