Retour d'expérience du Pr M-E ISNER / Pôle de MPR IURC / MAJ 2/04/2020

Retour d'expérience du Pr M-E ISNER / Pôle de MPR IURC / MAJ 2/04/2020

Rédigé le 03/04/2020
SOFMER


MAJ du 2/04/2020

Bonjour à tous 

à Strasbourg IURC nous avons deux unités covid dimensionnée  à 20 lits chacune. 4 IDE et 2AS le matin et 2 IDE l'am et 2 Ash l'am. 

Nous avons un manque de personnel en IDE mais  trois internes sont venus en renfort de même que 10 élèves IDE  de 3 année qui se sont portés volontaires 

Élan de solidarité remarquable !! 

Par ailleurs, nous prenons en charge depuis lundi des patients du CHU qui vont dans ces  unités COVID. 

 pour l'instant ces unités sont prioritaires en terme de matériel et de personnel. Par contre c'est un peu tendu sur les sur blouses. Nous sommes très économe sans pour autant dégrader les soins et la prise en charge des patients. 

Nous avons également mis en place une équipe mobile de rééducation covid qui passe depuis lundi dans les services du CHU pour évaluer et identifier les patients qui ont réellement besoin d'une rééducation car nous sommes SSR avec les moyens qui vont avec que ce soit humain ou technique.

ME Isner


Retour d'expérience du Pr M-E ISNER  / Pôle de MPR IURC

Bonjour à tous 

Je partage ici mon expérience à Strasbourg car nous sommes depuis 15 jours dans le feu de l'action, l'épicentre de l'épidémie étant à 80 km à Mulhouse comme vous le savez et nous nous attendons à recevoir la vague fin de semaine. 

La situation est très très difficile avec des choix éthiques qui sont à faire dans les réa puisque c'est maintenant l'âge qui prime, les sujets jeunes sont touchés, 30-40 ans sans aucun facteur de risque.

Le confinement, les mesures d'hygiène sont les seuls moyend d'endiguer ou d'atténuer cette épidémie même si pour être immunisé le virus va forcément devoir traverser la population avec des pleurs et des larmes. 

Préparez-vous, anticiper pour être pret... faites rentrer à domicile tous les patients qui n'ont pas besoin d'être dans vos services, faites rentrer le personnel qui n' a pas besoin d'être sur place, fonctionnez avec un minimum de personnel efficace et avec des masques pour éviter que le virus ne soit propagé. N'attendez pas d'avoir des COVID pour tout organiser vous en aurez de toute façon

Prenez si possible en main la stratégie médicale et ne laisser pas l'intérêt économique primer sur le médical. Nous avons fermé l'hôpital de jour avec 3 jours de retard et je pense que j'aurais dû plus insister auprès de la direction et imposer notre vision médicale des choses. 

Faites le+++

Depuis notre DG l'a compris et nous suit pour tout. Il s'agit d'une crise sanitaire le médical doit retrouver sa place et rapidement. 

Pour certains ce que je vous dis ce soir peut vous paraître lointain et c'est bien normal car il y a un decalage entre ce que nous vivons ici et ce que vous allez vivre dans une dizaine de jours. 

Anticipez pour être prêt dans 10j c'est le mot d'ordre ! Mettez en place une hiérarchie et des directives claires car vous verrez les caractères se démasquent en période de crise avec ceux qui refusent de participer, ceux qui sont hyper investi mais qui du coup finissent en burn out et ceux qui fuient. 

Vous avez tout ce qu'il faut à travers ce chat avec les recommandation SOFMER pour mettre en place au plus vite et des maintenant votre organisation. 

actuellement tout est en place nous sommes prêts mais nous anticipons déjà pour les 15 prochains jours d'un point de vue organisationnel pour accueillir tous les patients qui vont sortir de réa d'ici là. Nous avons une réserve de plus de 60 lits pour accueillir tous ces patients et dégager au maximum le CHU. 

Protègez vos équipes et vos internes pour éviter l'épuisement. Prevoyer du soutien psychologique car les dégâts sont importants. 

Les gens ont peur. 

Travaillez en binôme si vous êtes en chefferie car vous aurez des décisions difficiles à prendre seul.. Et vous serez fatigué.. 

J'espère qu'à travers ce témoignage vous comprendrez l'importance de mettre en place toutes les mesures et que cette épidémie est au-delà de ce qu'on a jamais connu. 

Si on prend les mesures qui s'imposent et si l'Etat nous fournit des masques tout ira bien. 

Pour les régions qui ne sont pas encore touchées vous avez 10 jours d'avance ce qui vous permettra de diminuer les risques et de faire baisser la prévalence de l'épidémie. 

 

Amitiés 

Marie-Eve ISNER

Pôle de MPR IURC